Entreprise

Entreprises : faites-vous aider pour l’embauche d’un salarié étranger

Embaucher un salarié étranger peut être un vrai cauchemar pour les entreprises. Qu’importent leur taille et leur effectif, celles-ci doivent entamer des démarches lourdes et compliquées, ce qui demande un temps considérable. Mais fort heureusement, des experts sont à leur côté pour leur faciliter la tâche et faire aboutir leur projet de recrutement comme il se doit. 

Quelques critères à respecter pour embaucher un salarié étranger

Les entreprises françaises peuvent embaucher des personnes issues de l’Union Européenne pour renforcer leur effectif. Effectivement, elles ont le droit de faire signer un contrat de travail à un salarié étranger résidant en France, à condition de bien vérifier son titre de séjour auprès de la préfecture de la ville où se situe l’entreprise. Si aucune réponse n’est donnée dans les deux jours ouvrables suivants, l’employeur peut lancer une procédure d’embauche traditionnelle. Celle-ci devra être effectuée par une demande d’autorisation de travail et bien évidemment, une demande de visa pour la France. Les titres de séjours acceptés pour l’embauche d’un salarié étranger sont : 

  • Carte de séjour « compétences et talents »,
  • Carte de séjour temporaire « vie privée et familiale »,
  • Carte de résident longue durée Union Européenne,
  • Autorisation provisoire de séjour (APS) pour les étudiants venant de finir leur cursus,
  • Carte de résident de 10 ans,
  • Visa de long séjour valant titre de séjour avec les mentions étudiant, chercheur, conjoint de Français, conjoint par regroupement familial.

Toutefois, pour éviter toute erreur, il serait plus judicieux pour l’employeur de confier son projet d’embauche à de véritables experts, en mesure de monter un dossier en béton, qui permettra au candidat étranger de travailler en toute légalité et en toute sérénité. 

Les accords bilatéraux simplifient les procédures

L’employeur souhaitant embaucher un salarié étranger résidant hors de France devra absolument effectuer une demande d’autorisation de travail auprès de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE). De nombreux pays africains, américains, européens, océaniques ont signé des accords bilatéraux avec la France, ce qui simplifie les procédures. Cependant, seuls les travailleurs âgés de 18 à 35 ans, qualifiés pour l’emploi ciblé, venant seul sur le territoire et pour un contrat d’une durée 3, 18 ou 24 mois sont concernés par cette réglementation. Les contrats d’apprentissage, contrats d’insertion par l’activité économique, contrats uniques d’insertion, contrats de professionnalisation et contrats d’insertion dans la vie sociale sont exclus des accords bilatéraux. 

Des obligations à respecter

Quoi qu’il en soit, pour embaucher un salarié étranger, l’entreprise doit déposer une demande d’autorisation de travail en s’acquittant des taxes à l’OFII. Elle doit aussi fournir une copie du contrat de travail envisagé et une notice explicative concernant le logement proposé au futur salarié. Si la DIRECCTE accorde la demande, le dossier en question sera transmis au consulat et à l’OFIL. Ces administrations s’occuperont des démarches liées à l’arrivée du travailleur, en effectuant un contrôle médical et en lui délivrant un visa. Si la demande est refusée, des professionnels compétents et expérimentés seront d’un grand secours. Ceux-ci permettront à l’entreprise de se libérer de démarches conséquentes. Grâce à ce soutien, il sera plus facile d’embaucher un travailleur étranger, sans courir de risques. Avec leurs larges connaissances de la loi, les experts réussiront à obtenir l’autorisation de travail ainsi que le visa adéquat. Ils se chargeront de toutes les formalités administratives et donneront des conseils pertinents à l’entreprise souhaitant embaucher un travailleur étranger. Les spécialistes analyseront avec minutie le dossier afin de le traiter de la meilleure des manières. Effectivement, bénéficiant d’une grande expérience de ce type de procédure, ils sauront régler tous les détails. Ils se montreront efficaces pour faire valoir la légitimité de la demande d’embauche auprès des organismes compétents.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + 1 =