Technologie

Les professions médicales prennent le virage du numérique

De nos jours, les débats sont récurrents autour des problèmes de l’hôpital public, qui apparaît parfois comme submergé et dont les budgets ne cessent de diminuer. Ce problème touche également certaines professions médicales, en ville ou dans les zones rurales, dont les praticiens doivent faire des horaires à rallonge pour pouvoir honorer tous leurs patients. En effet, bien souvent, les taches administratives s’ajoutent aux consultations, et constituent un travail très chronophage qui enlève du temps pour la pratique médicale à proprement parler. Voilà pourquoi aujourd’hui, des sociétés de services développent des applications et des process qui permettent de faciliter la vie des professions médicales.

Le télésecrétariat médical, une aide considérable pour les professions médicales

Pour de nombreux professionnels du secteur médical, dans le public ou en libéral, la question du secrétariat se pose de manière aigue. Pour un cabinet libéral, embaucher une personne pour assurer le secrétariat peut représenter un très fort budget, parfois trop lourd. Voilà pourquoi de plus en plus de structures adoptent la solution du élésecrétariat médical à Paris, ville particulièrement concernée par l’engorgement des services de santé. En externalisant certaines taches qui ont trait à la gestion administrative d’un cabinet ou d’un service de soins, cette solution représente un gain de temps et d’argent très important pour les professionnels de la santé.

La téléconsultation progresse doucement mais sûrement

Au tournant des années 2000, de soi-disant visionnaires nous promettaient une révolution dans le domaine médical, avec l’arrivée de la téléconsultation par internet. 20 ans plus tard, une telle révolution n’a pas encore eu lieu, même si des outils de consultation médicale à distance se développent peu à peu. En effet, le contact humain reste un élément auquel sont très attachés les patients, surtout lorsqu’ils portent une souffrance dont ils ont besoin de parler. Toutefois, il y a fort à parier que la technologie influencera petit à petit les pratiques médicales dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

69 + = 76