L’année dernière, les créations d’entreprise ont progressé de 5%. Les français sont donc toujours autant attirés par l’indépendance qu’apporte le fait d’être son propre patron.

Autre information importante, 2/5 des nouvelles créations d’entreprises sont des auto-entreprises.

Afin de mettre toutes les chances de votre coté pour la réussite de votre projet, il est essentiel de choisir le statut juridique le mieux adapté à vos besoins et contraintes.

Nous allons tenter de vous donner les clés qui vous permettrons d’identifier simplement le type de structure qu’il vous faut !

1 – Y aura-t il des associés ou des salariés ?

La première question à se poser est donc est-un projet en solitaire ? Ou allez vous avoir des associés et des salariés ?

Un projet seul ? Les statuts adaptés seront :
– La micro-entreprise
– L’EURL
– La SASU

Vous ne serez pas seul ? Les statuts adaptés seront :
– SARL
– SA
– SAS
– SCI
– SCP

2 – Souhaitez vous protéger votre patrimoine ?

Autre question primordiale, avez-vous des biens (maison, véhicules…) à protéger ? En effet, l’auto-entreprise, par exemple ne permet pas de garantir la protection de votre patrimoine en cas de défaut de paiement ou de conflit avec un client ou un partenaire vous serez responsable des dettes de l’entreprise.

3 – Allez-vous avoir des charges ?

Si la réponse est oui, la encore l’autoentreprise est à éviter, car toutes les dépenses faites pour votre activité ne peuvent pas être défalqués de votre chiffre d’affaire.

4 – Etes-vous familiarisé avec la gestion d’entreprise ?

La micro-entreprise est, pour une fois, le statut à privilégier si vous soufrez d’une phobie administrative ! Pas besoin d’un comptable ou de noter vos dépenses.

5 – Avez-vous besoin d’un financement ?

Si la réponse est oui, il vous faudra bien choisir votre statut, car certains statut ne vous permettront pas de réaliser une demande de financement de votre projet auprès des banques.
L’Agence France Entrepreneur saura vous donner les précisions essentielles sur ce point là pourra vous renseigner pour ce point.

6 – Quel chiffre d’affaire visez vous à moyen terme ?

L’auto-entreprise est le seul à être plafonné (à 33200€ pour du service et 83 200€ pour de la revente) les autres statuts n’ont pas de plafond. Il sera donc essentiel de bien évaluer vos objectifs en terme de chiffre d’affaire afin de ne pas être obligé de devoir changer très rapidement de statut.

7 – Quel régime souhaitez vous avoir ?

Vous souhaitez être assimilé salarié ou travailleur non-salarié ? Cette question est importante, car tous les statuts ne permettent pas de choisir votre régime.
Il peut être intéressant d’être salarié de votre propre entreprise, vous bénéficierez d’une meilleure protection pour les soins médicaux ou la retraite par exemple.
Cependant, le statut non salarié est moins lourd financièrement pour l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *