Impression 3D
Technologie

Comment fonctionne une imprimante 3D ?

L’impression 3d vient de chambouler les procédés industriels traditionnels depuis leurs apparitions. Il s’agit d’une machine futuriste capable de créer des objets usuels du quotidien grâce à des superpositions de couches de matières. La technologie est devenue incontournable auprès de différents secteurs industriels pour la création de prototypes ou d’autres types d’objet. Savez-vous que la machine était déjà apparue depuis les années 80 ? En effet, le premier brevet de la fabrication additive était déposé le 16 juillet 1984.

 

Les principes de l’impression 3d

D’abord, la fabrication d’un objet sur une imprimante 3D requiert une modélisation. Ce dernier nécessitera de configurer un fichier 3D. La modélisation sera effectuée sur un ordinateur après l’installation d’un logiciel de CAO ou Conception assistée sur ordinateur. Ensuite, les instructions seront envoyées auprès de la machine grâce à d’autres logiciels. Avant de lancer l’impression, il faudrait passer par quelques démarches. Le professionnel devra par exemple choisir au préalable la matière dont il va se servir pour créer l’objet. Il est possible d’envisager le métal, le photopolymère ou les matières plastiques. Tout dépendra de la demande. L’imprimante comporte deux éléments primordiaux qui sont le plateau et la buse. Cette dernière est la tête d’impression. Elle se chargera donc de superposer les couches de matières pour créer l’objet sur le plateau de support.

 

Les différents procédés de l’impression 3D

Les processus de fabrication d’un objet varient en fonction de la technique utilisée. Concrètement, les professionnels adaptent leur technique d’impression en fonction du type d’imprimante. Il existe principalement quatre types de techniques d’ impression 3d en ligne. Il est possible d’utiliser les techniques dites SLA, FDM, SLS ou encore le MJF.

 

SLA

La technique SLA ou stéréolithographie consiste à utiliser un rayon ultraviolet pour concevoir l’objet. L’application du SLA requiert l’utilisation d’un matériau synthétique appelée photopolymère. Ce dernier sera installé sur une cuve. Au contact de la lumière diffusée par le rayon ultraviolet, les molécules du photopolymère vont se modifier pour fabriquer l’objet souhaité.

 

FDM

La technique d’impression FDM permet de créer un objet grâce à des dépôts de matières thermoplastiques. Ces dernières devront cependant garantir un écoulement fluide avant leur sortie de l’applicateur pour superposer les couches. Pour cela, les matières seront en contact avec une forte chaleur. Il est possible d’utiliser plusieurs matériaux comme les plastiques PLA, ABS ou les filaments composites.

 

SLS

La technique SLS utilise un laser pour fabriquer un objet. En pratique, le laser aura pour rôle de faire fondre une poudre qui viendra souder les couches. La technique permet d’utiliser la cire ou encore les métaux. Pour information, il s’agit du premier technique d’impression qui a permis de créer des pièces métalliques fonctionnelles.

 

MJF

La technique MJF fait également fondre de la poudre de polyamide pour concevoir un objet. Cependant, elle n’utilise pas le laser pour effectuer cette tâche comme le cas du SLS. En fait, une tête d’impression dépose un agent de fusion sur un lit de poudre. Ensuite, une lumière infrarouge modifiera les formes des agents en fonction de la modélisation.

 

En conclusion, l’ impression 3d permettra de concevoir divers types d’objets pour plusieurs types d’industries. Il est possible d’appliquer diverses techniques d’impression comme le MJF, FDM, SLS ou le SLA. Tout dépendra de la pièce à créer, ses dimensions et sa matière de fabrication. À noter que le coût d’impression varie en fonction de la technique choisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 3 = 2