Plus on avance dans la vie, et plus on apprend de choses. Mais c'est souvent parce que l'on se remet en question que l'on voit ce qui ne va pas et ce qui pourrait être amélioré dans nos comportements en tant qu'individu, comme dans nos pratiques en tant professionnel. Le fait de se poser la question de ce que l'on pourrait faire de façon plus efficace ouvre parfois des perspectives que l'on n'avait pas entrevues. Cela donne l'occasion de mettre en œuvre des choses nouvelles, qui vont dans le sens de l'amélioration. C'est ainsi que naissent parfois des idées qui vont permettre à une entreprise, voire à toute une branche, de connaître une petite révolution et donc de prendre un essor que l'on n'avait même pas imaginé.

Une innovation protégée par un brevet

Bien sûr il faut aussi parfois un petit grain de folie pour avoir l'imagination nécessaire, de même qu'il faut du culot pour concrétiser une idée dans laquelle on croit et pour  l'imposer comme une évidence aux autres, qui étaient jusque-là dubitatifs. Tout cela fait penser à Steve Jobs, cet ancien directeur d'Apple qui, après avoir été contraint de son entreprise, avait décidé de revenir pour imposer un produit qui a ensuite inondé les marchés et connu un succès planétaire. Cet homme visionnaire était aussi très pragmatique, ce n'était pas un rêveur et tout avait été pensé avant le lancement des ordinateurs qui allaient révolutionner l'informatique, y compris la protection d'invention par le dépôt de brevet. C'est en faisant authentifier ses innovations que l'entreprise Apple a pu se prévaloir de ces nouveautés technologiques, sans cela elle n'aurait pas pu.

Une invention pour toute l'humanité

En général lorsque l'on imagine une invention, c'est pour apporter quelque chose de plus, et même si ce n'est au départ que pour soi, il  y aura sûrement, à la clé, des bénéfices pour tout le monde. Si Steve Jobs a eu cette idée d'un nouveau type d'ordinateurs, puis qu'il a de nouveau innové avec un téléphone mobile à écran tactile c'était pour lui une façon de revenir en force puis de s'imposer au sein de sa société. Mais finalement, c'est l'ensemble de la société américaine qui en profité, avant que cela ne se diffuse au marché mondial et que tous les consommateurs puissent acheter ces produits novateurs..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *