Vous avez remarqué des tâches blanches sur vos murs, un dépôt de sels visible, un craquement de la peinture ou d’autres signes qui dégradent vos murs ? Ces signes indiquent probablement l’apparition de salpêtre dûe aux problèmes d’humidité. Le salpêtre est un phénomène qui est provoqué par le contact du nitrate de potassium avec l’oxygène et l’humidité. On l’observe notamment sur les murs d’anciennes constructions ou au niveau des caves. Il n’est pas présent sur la zone supérieure des murs, la hauteur maximum de son évolution est de 1,5 m. Peut-on prévenir l’apparition de salpêtre sur les murs ? Quel traitement pour enlever le salpêtre sur les murs ?

Traiter le salpêtre

Au cas où vous avez remarqué l’apparition de salpêtre sur votre immobilier, il faudra appliquer un traitement curatif. La première étape pour le traitement salpêtre sur votre mur intérieur consiste à enlever les enduits contaminés pour éviter qu’ils n’entrent en contact avec les parties saines. Utilisez ensuite une brosse à lessiver pour frotter le mur puis effectuer un lavage avec une solution faite à base d’eau chaude et de détergent. Rincez la partie nettoyée en vous assurant qu’aucune tâche blanchâtre ne figure encore sur le mur. Employez de l’enduit de rebouchage à la suite pour boucher les d’éventuelles fissures.

Il faudra attendre que la zone traitée soit sèche pour y appliquer une solution anti-salpêtre qui inhibe et altère les éléments chimiques présents dans les sels. Pour le revêtement final des murs, si vous optez pour du papier peint, il est recommandé de choisir les modèles microporeux qui permettent aux murs de respirer. Au cas où vous préférez les repeindre, une peinture anti-moisissure est préconisée pour son imperméabilité et ses propriétés antibactériennes.

Prévenir le salpêtre

Pour éviter la dégradation de votre bien immobilier et les problèmes de santé dus au salpêtre, il est préférable de le prévenir. De ce fait, vous devez jauger la présence de l’humidité dans vos pièces en déterminant sa quantité en hygromètre. Un taux supérieur à 50 % est signifiant, par conséquent, pensez à utiliser un déshumidificateur électrique. L’application de cette disposition est notamment préconisée en hiver pendant laquelle la partie inférieure des murs a une température plus basse que la normale, ce qui contribue à la migration des remontées d’humidité dans les murs.

Hormis le déshumidificateur, une autre méthode préventive consiste à l’installation d’un système de drainage pour éviter l’infiltration des eaux souterraines. Il faudra cependant prévoir un entretien fréquent du dispositif qui est mieux protégé avec une enveloppe de film géotextile qui empêche un bouchage par les racines. En outre, la réalisation d’une électro-osmose permet de lutter contre les remontées capillaires. Il est également possible d’effectuer la pose d’une membrane d’étanchéité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *