poele à granule
Maison

5 conseils pour bien choisir son poêle à granulés

Il est impératif quand on est équipé d’un système de chauffage énergivore ou à base d’énergie fossile de trouver une autre solution plus verte et économique. Le poêle à granulés, fonctionnant avec du bois, répond à ces deux injonctions. Mais le choix d’un tel poêle ne se fait pas à la légère.

Quels sont les critères de choix pour prendre le bon poêle à granulés ?

Voir baisser ses factures et surtout avoir bien chaud, chez soi sont deux raisons qui expliquent pourquoi de nombreux français souhaitent en savoir plus sur les poêles à granulé. Pourtant, il en existe de différentes sortes. Comment choisir ?

Le fait qu’il soit gainable :

Un tel appareil de chauffage est équipe de gaines qui sont mises dans les murs pour desservir différentes pièces de la maison. Le poêle chauffe donc ses différentes pièces, ce qui peut se révéler très pratique.

Il faut donc regarder combien de gaines peuvent être mises, selon l’appareil et surtout si la configuration de la maison le permet. Ce type de modèle est sans doute à privilégier quand on fait construire, car cela demande plus de travaux en rénovation.

La puissance et le rendement :

Tous les poêles à pellets ou granulés n’ont pas le même rendement et la même puissance.

Or, en fonction de la superficie, il s’agit de ne pas se tromper, à moins que l’on prenne ce type d’appareils seulement comme chauffage d’appoint en complément d’une pompe à chaleur, par exemple, auquel cas cela sera un peu moins important. Mais mieux vaut prendre un poêle adapté à la superficie de sa maison.

Poêle à pellet : les choses à savoir avant d’acheter :

Certains appareils sont à considérer comme mode de chauffage complémentaire à d’autres (radiateurs électriques, par exemple), et d’autres utilisés comme chauffage central.

Un vrai chauffage central

Ce sont alors des produits qui prennent plus de place et n’ont pas vraiment vocation à être dans le salon, mais plutôt dans un cellier.

Leur autonomie est plus grande (plusieurs jours), mais leur coût est plus important à l’achat.

Le type de sortie :

Quand on possède un conduit de cheminée non exploité mais qui fonctionne encore, prendre un poêle à pellets ou un combiné bois/granulés peut sembler la meilleure solution, car l’installation est simplifiée. Mais il est également possible d’évacuer les fumées par un conduit dans le mur.

Electrique ou non ?

Enfin, il faut savoir que les poêles à pellets fonctionnent grâce à une bougie et donc à une impulsion électrique. Cela signifie qu’en cas de coupure de courant, le pellet s’éteint ou ne se met carrément pas en route. Quand cela arrive en plein cœur de l’hiver, cela n’est pas une situation facile à vivre.

Il est bon de savoir que l’on peut trouver des poêles qui ne sont pas tributaires de l’électricité pour leur démarrage, ce qui peut être rassurant.

Enfin, le prix du pellet, tout comme la surface qu’il prend au sol ou son apparence ont toute leur importance au moment du choix, pour être satisfait de son achat et profiter d’une chaleur douce en hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

82 + = 83