Entreprise

Les arrêts de travail abusifs

Les arrêts de travail abusifs sont un véritable fléau pour les entreprises. Ils portent préjudice à la bonne marche de la société et ils coûtent très cher. L’absentéisme génère sur le long terme une baisse de la productivité. Le salarié face à un problème de santé se voit remettre par son médecin un arrêt de travail. Il doit alors le faire parvenir à son employé dans les 48 heures. Si vous cherchez pour cet arrêt de travail abusif que faire, nous vous proposons quelques solutions. 

L’employeur soupçonne un abus

En effet si ce dernier s’aperçoit que son salarié abuse des arrêts de travail, il a sa disposition plusieurs solutions pour s’assurer du bien fondé de ses soupçons. Certains employés peuvent chercher à exploiter le système et abuser des arrêts de travail. En cas de doute l’employeur a tout à fait le droit de solliciter un professionnel de santé de son choix afin d’établir une contre-visite médicale au domicile du salarié sans l’avoir averti au préalable. Il va ainsi s’assurer de la véracité des faits. Il est également dans son droit de déposer une plainte auprès du conseil départemental de l’ordre des médecins. L’employeur est libre de suspendre les indemnités si la fraude est constatée.

Contester un arrêt de travail

Un arrêt de travail abusif est injustifié d’un point de vue médical. Cette situation peut avoir des conséquences nuisibles sur le bon fonctionnement de l’entreprise. De plus en plus d’employeurs vérifient le bien fondé des arrêts de travail surtout lorsqu’ils sont à répétition. Souvent mal vécu par les salariés, jugés comme harcèlement, l’arrêt de travail doit être justifié. Durant son arrêt maladie, l’employé peut aussi faire l’objet d’un contrôle de la part de l’assurance maladie. Il ne s’agit pas d’un médecin, mais d’un simple agent administratif. La sécurité sociale traque de plus en plus tous ceux qui profitent des arrêts de travail pour travailler au noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

93 − = 85