Entreprise

Freelance : 3 conseils pour mieux s’organiser

Le statut de freelance attire de plus en plus de personnes. Et pour cause, il permet de nombreux avantages, y compris la liberté. Néanmoins, le travailleur indépendant doit bien s’organiser s’il veut réussir dans le domaine professionnel. Redécouvrez par le biais de cet article les 3 conseils qui peuvent aider à atteindre cet objectif.

Commencez par vous fixer des règles

Certains freelances ont tendance à adopter le même rythme que lorsqu’ils étaient encore salariés au sein d’une entreprise. Les autres, quant à eux, décident de travailler comme ils le souhaitent. Pourtant, il est judicieux de se fixer des règles à respecter pendant l’exécution des missions. N’hésitez pas à dire à vos clients que vous ne travaillez pas pendant le week-end si c’est le cas. Aussi, vous pouvez choisir le type donneur d’ordre avec qui vous allez collaborer. Il est également important de déterminer à l’avance votre manière d’exécuter de vos tâches quotidiennes.

Gardez ensuite votre énergie

Lorsqu’on est travailleur indépendant, on ne peut compter que sur soi. Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez travailler sans répit, dormir tard et vous réveiller très tôt. Non seulement, vous allez manquer de créativité, mais votre productivité en prendra également un coup. Le mieux est donc de s’imposer un rythme raisonnable. Dans la pratique, faites une pause toutes les 30 minutes, car votre cerveau a besoin d’oxygène pour fonctionner d’une manière optimale.

Organisez enfin votre cadre de travail

Quoi de plus désagréable que de travailler dans un cadre désordonné ? Vous devez donc bien organiser votre bureau virtuel et réel. Ayez l’habitude de ranger toutes vos affaires après chaque journée. Cette tâche ne nécessite généralement que 5 minutes de votre temps. Vous éviterez ainsi le stress le matin étant donné que votre espace de travail sera dégagé. Cette solution vous permettra également de ne pas perdre une journée entière voire plus pour tout réorganiser dans votre bureau 5 mois plus tard. 

Petite astuce : faites des « to-do liste » des choses à faire quotidiennement pour ne pas surcharger votre cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

66 − = 56