Entreprise

Création d’une LLC aux USA, mode d’emploi

La création d’une petite et moyenne entreprise aux États-Unis est particulièrement avantageuse pour les entrepreneurs et les investisseurs. L’une des formes juridiques la plus répandue est la LLC (Limited Liability Company), l’équivalent américain de la Société à Responsabilité Limitée. Intéressons-nous à ce qu’il est important de savoir à propos de ce type d’investissement.

Des avantages des plus marquants

Une LLC est une forme d’investissements aux usa qui regroupe de nombreux avantages. Un investisseur place ses fonds en jeu pour faire du profit ; la LLC facilite cette récolte de gain par sa grande flexibilité au niveau fiscal. En effet, de manière générale, aucune taxation n’est imposée à une LLC et elle ne règle pas d’impôt. Seuls les investisseurs sont tenus de payer le leur. Une LLC jouit en plus d’une transparence fiscale, augmentant sa crédibilité et la confiance de son environnement, tant sur le territoire américain qu’au-delà des frontières. S’agissant des responsabilités de chaque investisseur, celle-ci sont totalement limitées. 

Les associés sont donc à l’abri de quelconques préjudices ou charges lourdes en cas de situation malheureuse, dettes ou faillite par exemple. En parlant de dette, si cela survenait, aucun créancier n’a le droit de saisir les biens de l’entreprise ou de s’approprier du pouvoir de décision d’un associé. La distribution des dividendes est des plus flexibles et équitables et il n’existe a aucun plafond imposé pour le nombre d’investisseurs. Une LLC offre donc une protection globale, permet à un plus grand nombre de personnes d’investir dans un secteur quelconque, le tout sous une bonne couverture fiscale. Toutefois…

Intéressons-nous aussi au revers

Les avantages d’une LLC aux États-Unis sont plébiscités, certes. Mais il y a quelques détails qu’il ne faut pas négliger, qui ne sont forcément pas aussi flexibles et qui ne ménagent pas vraiment les investisseurs, surtout s’ils sont étrangers. Pour ce cas de figure, par exemple, certaines formalités, qui peuvent prendre un bon bout de temps, sont à remplir avant que l’entreprise commence ses activités. 

Il s’agit, notamment, de transmettre toutes les informations relatives aux actionnaires au Secrétariat de l’État où sera domiciliée l’entreprise. En plus, les responsabilités étant limitées dans une LLC, la liberté de gouvernance est également restreinte pour les associés ; ce qui freine considérablement les visées intrapreneuriales. Notons également le manque d’obligation pour une LLC de disposer d’un conseil d’administration; cela peut paraître incongru pour beaucoup de gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 + = 95