Entreprise

Comment vendre les actions d’une entreprise en Belgique ?

Pour un chef d’entreprise, vendre les actions de sa société présente de nombreux avantages dans un pays comme la Belgique. Cette solution permet de lever des capitaux pour financer des activités. Par ailleurs, cette vente contribue à rendre l’entreprise plus visible sur le plan national et à l’international. Toutefois, pour que cette opération soit une véritable réussite, il faut bien s’y prendre.

En effet, vendre les actions d’une entreprise en Belgique nécessite par exemple de suivre certaines démarches et de prendre quelques précautions. Comment faire alors concrètement pour faire la cession des parts ? Nous vous invitons à découvrir ici tout ce qu’il faut savoir pour réussir votre opération.

Fixer les conditions de vente pour vendre les actions d’une entreprise en Belgique

La procédure à suivre pour vendre les actions de son entreprise est en réalité très simple. La première étape consiste à fixer les conditions de vente. Pour cela, vous devez rechercher la bonne période pour vendre ainsi que le profil des personnes potentiellement intéressées. C’est aussi le moment de vous interroger sur la manière dont vous souhaitez vendre la société.

Vous avez le choix entre vendre le fonds de commerce ou vendre les actions. Selon le mode de vente choisi, vous trouverez alors un moyen efficace de diffuser l’annonce afin d’atteindre votre cible. Il faut préciser que le statut de l’entreprise peut parfois représenter un obstacle à la vente. En Belgique, la vente des actions d’une SPRL peut être limitée par divers facteurs. Il s’agit entre autres de :

  • le droit de suite ;
  • le droit de préemption ;
  • la catégorie spéciale.


Pour aller plus vite, vous pouvez faire appel à des professionnels du domaine. Vous pouvez par exemple vendre et acheter une entreprise avec copilot.be, une plateforme de référence spécialisée dans le domaine depuis de nombreuses années en Belgique.

Faire des diagnostics pour repérer les points faibles et forts de l’entreprise

Une fois que vous aurez fixé les conditions de vente, vous devriez faire quelques diagnostics. C’est une manière de s’informer de l’état réel de la société avant de mettre ses actions sur le marché. Ainsi, vous pourrez estimer leur véritable valeur plus facilement et proposer un prix qui satisfait à la fois le vendeur et l’acheteur.

De ce fait, vous devez réaliser un diagnostic financier et comptable. Il sert à faire le point des actifs et des passifs de la société (fonds disponibles, créances, en cours, dettes). Un diagnostic juridique peut aussi être très utile pour dresser le bilan des labels et brevets appartenant à l’entreprise.

Ces informations vont vous aider à mieux vendre les actions d’une entreprise en Belgique. En effet, les labels, brevets et autres propriétés de la marque contribuent à augmenter la valeur des actions aux yeux des éventuels acheteurs.

Tenir compte des facteurs indispensables pour fixer le coût des actions en vente

L’étape suivante consiste à fixer le coût des actions avant de les mettre sur le marché. Pour cela, vous devez impérativement prendre en considération quelques éléments. En effet, fixer un prix de manière aléatoire est fortement déconseillé. Il peut être trop bas et donc vous faire perdre de l’argent, ou trop haut et faire fuir les acheteurs.

Les facteurs à considérer sont de deux grands types. Certains sont propres à l’entreprise, tandis que d’autres sont au contraire externes. Il s’agit par exemple de :

  • la position de l’entreprise face à la concurrence ;
  • les produits en vente ;
  • les encours de l’entreprise ;
  • la notoriété de la société ;
  • la rentabilité à partir du résultat net, de l’EBIT et de l’EBITDA.

Ces éléments sont en pratique associés à des méthodes d’évaluation du prix de vente. En combinant celles-ci, vous pourrez obtenir une estimation fiable. Vous pouvez avoir plus d’infos sur le site de Wikifin.

Trouver un acheteur consentant pour vendre les actions d’une entreprise en Belgique

Après avoir fixé le coût des actions, vous pouvez vous lancer dans la recherche d’un acheteur. Il faut pour cela cibler les profils de personnes physiques et morales qui pourraient être intéressées. Le secteur d’activité de la société ainsi que sa notoriété sont des facteurs déterminants. En effet, les entreprises les plus populaires sont souvent suivies de près par les investisseurs.

Même si votre entreprise ne fait pas partie des mieux classées, vous pouvez toujours trouver des acheteurs. Il suffit de vous créer un réseau. Vous pouvez le faire en vous rapprochant de vos amis, ou des propriétaires d’autres entreprises. Par ailleurs, il existe des cabinets de cession-acquisition et des plateformes sur lesquelles vous pourrez trouver de potentiels acheteurs.

Remplir les formalités de cession de parts sociales d’une entreprise en Belgique

La dernière étape pour vendre les actions d’une entreprise en Belgique est relative aux formalités administratives. L’une des plus importantes est l’agrément de cession des parts. Si vous avez des associés, vous devez envoyer un courrier recommandé pour les informer et obtenir l’accord de la majorité (3/4 du capital).

Les associés confirmeront alors le transfert des parts dans le registre des parts et passeront à la modification du statut. Le nom du cédant est alors remplacé par celui du nouvel acquéreur. Les informations essentielles, telles que le nombre de parts acquises, sont également mentionnées dans le registre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

64 + = 71