Entreprise

Comment manger sainement au bureau ?

Vous aimeriez faire attention à votre alimentation mais, lorsque vous travaillez, vous avez la sensation que ceci est impossible : temps trop restreint, obligation de manger à l’extérieur, collègues qui vous entraînent dans des fast-food… Tout cela à un impact sur votre santé et vous aimeriez y remédier. Vous savez que la méthode idéale reste encore de ramener vos propres repas, préalablement préparé la veille à la maison, mais par faute de temps ou de motivation, vous ne pouvez pas. Manger mal en entreprise n’est cependant pas une fatalité, et il est tout à fait possible d’avoir des repas sains, même au travail, voici quelques conseils pour y arriver.

Faire attention aux faux-amis

Vos collègues de bureau vous traînent souvent dans des chaînes de restauration rapide et vous décidez de prendre une salade pour limiter les dégâts. En réalité, cette salade est peut-être bien plus calorique que les burgers que commandent vos amis. Que ce soit le poulet frit, la sauce que vous allez ajouter ou encore l’huile de mauvaise qualité utilisée dans la recette, finalement, rien ne sera bon pour votre corps et surtout, vous serez frustré. Privilégiez ainsi les véritables restaurants pour votre repas de midi, et si vous n’avez pas le temps, commandez une salade de saumon dans une boulangerie ou une brasserie qui propose des plats à emporter. Vous aurez alors la certitude que les aliments auront été choisis avec soin et en troquant le poulet contre du poisson, vous ferez le plein d’oméga 3, nutriment essentiel pour le corps. 

Lire les étiquettes

Pour une alimentation équilibrée, on considère qu’il faut partager ces nutriments de la sorte : 50% de glucides, 30% de lipides et 20% de protéines. Alors, on demande les valeurs nutritionnelles du plat que l’on s’apprête à commander et on vérifie que ceux-ci correspondent à nos besoins. On fait cependant attention que les lipides ne soient pas des acides gras insaturés qui augmentent les risques cardiovasculaires, et pour les glucides, on les choisit avec taux glycémique bas, pour éviter les coups de barre deux heures après le repas. Même si cela peut paraître laborieux les premiers temps, vous repérerez rapidement les plats à éviter et ceux que vous pouvez consommer régulièrement, sans culpabiliser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

94 − 84 =