enseignement numérique
Entreprise

Améliorer votre enseignement avec les TBI (Tableaux Blancs Interactifs)

Retenir l’attention des enfants mais aussi des étudiants peut représenter une gageure pour les professeurs et les enseignants d’aujourd’hui. Le tableau noir est sans doute dépassé et l’on peut gagner en performance avec un TBI. Qu’est-ce que c’est et quels avantages pour le professionnel et les élèves ?

C’est quoi un TBI et pour quels avantages ?

Après des décennies de bons et loyaux services, les tableaux noirs peuvent prendre leur retraite et être remplacés par les tableaux numériques interactifs, que ceux qui les ont adoptés, appellent désormais affectueusement les TBI.

Personne ne peut nier l’importance des nouvelles technologies dans le quotidien et l’enseignement n’y fait pas exception. Si lire, écrire et compter sont des fondamentaux, il s’agit de donner aux enfants l’envie d’apprendre.

Pour cela, le maitre qui écrit sur le tableau noir et tourne le dos à sa classe est dépassé : l’enseignement doit être interactif, susciter l’intérêt, avec la possibilité d’utiliser des supports plus percutants qui vont retenir l’attention.

Adieu les craies qui crissent sur le tableau : un stylet ou même le bout du doigt suffisent pour faire des annotations ou encore permettre à l’élève de noter sa démonstration et le résultat final de son opération, de mettre la terminaison d’un adjectif ou de désigner le bon endroit sur la carte qui s’affiche au tableau.

Le professeur peut faire le choix, au début de piloter son ordinateur depuis le TBI. Mais plus il appréhendera les possibilités que lui offre cet outil, plus il sera tenté de faire collaborer ses élèves pour un échange humain plus intense autour de la leçon.

Pourquoi prendre un TBI pour son établissement scolaire et d’enseignement ?

Il est évident qu’enseigner avec un tableau blanc interactif semble plus ludique pour les enfants. Les enseignants, en trouvant des sources sur Internet pour illustrer les leçons, peuvent les diffuser directement sur ce support.

Le contenu affiché peut faire l’objet d’un enregistrement. Il n’est donc plus nécessaire de faire des photocopies ou de recopier le contenu d’un cours pour des élèves qui auraient figuré sur la liste des absents. La leçon peut leur être envoyée directement par mail.

Tout le temps auparavant perdu, l’enseignant peut le consacrer à sa pratique : la transmission du savoir. Il peut discuter avec ses élèves, les questionner et passer plus de temps avec chacun en argumentation pour que l’enfant se sente valorisé dans sa façon d’apprendre.

A l’heure où des troubles comme le TDAH (Trouble de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) sont de plus en plus nombreux, capter et conserver l’attention des enfants en difficulté est facilité avec ce type d’outils.

Le TBI, s’il est déjà utilisé dans les écoles, collèges, lycées et universités s’invite également dans le monde de l’entreprise. En effet, cet outil interactif et collaboratif permet de communiquer avec des personnes qui ne sont pas en classe ou sur le lieu de travail. Il est donc formidable dans le cadre du télétravail pour échanger sur un projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

− 1 = 6