Autre

Comment réagir face à une urgence médicale la nuit ou le weekend ?

Porter rapidement assistance à une personne en situation d’urgence médicale peut faire une énorme différence. En effet, un individu dont le pronostic vital est engagé doit rapidement être pris en charge. Ce type de situation correspond notamment à une dégradation brutale de l’appareil respiratoire, digestif, cardiaque ou toute autre fonction vitale de l’organisme. Dans de telles circonstances, les proches du patient doivent identifier les signes d’un état d’urgence médicale et réagir promptement.

Réagir face à une urgence médicale en contactant les services d’urgence

Lorsque vous ou un proche êtes sujet à une situation médicale d’urgence la nuit ou le weekend, contactez immédiatement un médecin de garde. Vous pouvez le faire en passant par le SAMU ou SOS Médecins. Pour plus d’informations, découvrez ce service pour trouver un médecin de garde en urgence. Le SAMU est un regroupement de médecins spécialisés dans les interventions médicales d’urgence accessible au numéro 15. Après avoir pris contact avec le service, vous êtes mis en relation avec un médecin régulateur qui à travers quelques questions identifie les symptômes du patient. Ensuite, il vous dirige vers un médecin de garde proche du lieu. Composez le 112 ou le 3614 pour prendre contact avec SOS médecins. C’est également un collectif de praticiens qui s’occupe des consultations et des soins de nuit et le weekend.

Prêter attention aux besoins du malade après une intervention médicale de nuit ou le weekend

Après une intervention médicale de nuit ou le weekend, restez attentifs aux besoins du patient une fois le traitement administré. Cette proximité est d’autant plus nécessaire que la personne en détresse peut être incapable de tenir une conversation à cause du choc. Utilisez les nouvelles technologies telles qu’internet pour maintenir son esprit affûté. Votre rôle est également de répondre aux questions posées par le médecin s’il en est incapable. Maîtrisez également la posologie de ses traitements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

56 − = 49